Enoshima - 江の島

Le sanctuaire d'Enoshima Jinja

Le sanctuaire est en fait un complexe shintō constitué essentiellement de 3 temples, tous sous la protection de la déesse Benzaïten, dont le plus connu est Hetsunomiya (ou Hetsumiya).

 

Ces trois temples sont issus d'un sanctuaire originel unique qui était  bâti dans une des grottes, au sud de l'île.

Ce premier sanctuaire aurait été construit en 552 par l'Empereur Kinmei.

Hetsumiya  (le temple du bord) 辺津宮

Après avoir passé l'imposante porte d'entrée du sanctuaire d'Enoshima, nous nous engageons dans pentes et d'autres escaliers, qui nous mèneront en plusieurs paliers jusqu'au premier temple : le Hetsunomiya (ou Hetsumiya)  (le temple du bord)

Hetsumiya Google 2015
Hetsumiya Google 2015

Le HetsuMiya fut fondé en 1206 par le troisième shogun de Kamakura, Sanetomo Minamoto (1192-1219) et fut dédié à la déesse shinto Tagitsuhime. Il a été entièrement rénové en 1976.

 

Devant le temple un "Chinowa" est en place : c'est un grand anneau de paille ou de jonc qu'il convient de traverser afin de ce purifier. Ce rituel s'appelle Chinowa-kuguri

 

Ce sanctuaire abrite deux statues de Benzaiten, dans un bâtiment octogonal en bois, sur la gauche par rapport à l'entrée du temple, le Hō-an-den (frais d'entrée 150 ¥).

Une première statue le Myōōn-Benzaiten, représente la déesse nue jouant un Biwa (sorte de luth à manche court) ; elle date de l'ère Kamakura.

La seconde est la déesse à huit bras ; elle tient dans ses huit mains un arc, une flèche, une épée, un orbe, une roue, une lance, un vajra long et une clé. C’est l’une des représentations les plus anciennes de Benzaiten.

le HetsuMiya, le cercle en paille "chinowa",  le Hō-an-den octogonale et la déesse Benzaiten jouant du biwa

Durant la période d'Edo, les deux statues n'étaient exposées au public qu'une seule fois tous les six ans. Une foule de pélerins venait voir les statuts ainsi découverts.... ce qui générait de significatives rentrées d'argent pour les administrateurs du sanctuaire.

Estampe de Utagawa Hiroshige 1851 : Foules visitant le sanctuaire de Benzaiten à Enoshima dans la province de Sagami à l'occasion de la visite spéciale (Sôshû Enoshima Benzaiten kaichô sankei gunshû no zu)
Estampe de Utagawa Hiroshige 1851 : Foules visitant le sanctuaire de Benzaiten à Enoshima dans la province de Sagami à l'occasion de la visite spéciale (Sôshû Enoshima Benzaiten kaichô sankei gunshû no zu)

Chrysanthèmes

Ce jour-là, 6 novembre 2009 donc, sur l'esplanade, devant le HetsuMiya, sous les petites tentes blanches, se tient une exposition de chrysanthèmes. Je n'en avais jamais vu d'aussi extraordinaires de ma vie ! Haut perchés, les têtes en forme de gros bonnets de laine épaisse, ou savamment ébouriffés en fins cheveux aux couleurs vives, étalés sur des cercles d’apparat ! Cela me fait grande impression !  

le Nakatsumiya (le temple du milieu) 中津宮

Nous nous éloignons par la gauche.

D'interminables escaliers nous mènent à travers une végétation luxuriante, des arbres gigantesques. De petits bassins abritent des tortues d’eau...

Parfois une volé de marches ouvre l’espace en une vue plongeante sur la marina à l'est de l'île.

 

Soudain, nous arrivons devant un temple de taille modeste, rouge vif, entouré de lanternes de pierres... L'endroit est calme. C'est le deuxième temple "le temple du milieu : Nakatsumiya 

Ce sanctuaire shintō est le plus ancien des trois temples qui forment le sanctuaire d'Énoshima Jinja. Il fut érigé en 853 par le moine bouddhiste En-nin et rénové en 1996.

Quelques personnes prient... Nous ne les dérangerons pas et poursuivons notre chemin.

Escaliers et ruelles

Nous nous éloignons du centre de l'île et par des volées de marches (encore !) nous nous dirigeons vers l'ouest de l'île, l'océan et les grottes d'Iwaya.

Une ruelle (la rue principale) bordée d'échoppes, de restaurants et de quelques chats,ainsi que les premiers milans noirs survolant les maisons, les falaises et l'océan...

Et, surprise ! Nous y verrons aussi, dans une minuscule salle de jeux, une incroyable et ancienne borne d'arcade, avec la cabine de conduite du train Enoden !!!...

 

C'est en parcourant cet bout de l'île, à la recherche d'un restaurant de poissons et fruits de mer, que nous découvrirons le troisième temple Okutsumiya, le temple des profondeurs...

Okutsumiya (le temple des profondeurs) 奥津宮

On ne connait pas la date de construction du Okutsumiya. il est consacré à Tagirihime la déesse shintō du trio Munataka. Selon la légende elle passe les hivers dans la grotte se situant en-dessous et n'occupe le temple que d'avril à octobre.

Happo Nirami no Kame la torutue géante au plafond de l'oratoire de Okutsumiya
Happo Nirami no Kame la torutue géante au plafond de l'oratoire de Okutsumiya

Le plafond de l'Oratoire est décoré d'une peinture d'une tortue géante au regard... inquiétant...

 

C'est Happo Nirami no Kame ("La tortue qui regarde dans toutes les directions").

Cette peinture est en fait une réplique de la pièce maîtresse originale conçue durant la période d'Edo par le fameux artiste Hoichi Sakai et reproduite par son disciple Kayo Kataoka. 

(sources : site de Guillaume Erard)

Dans la mythologie bouddhiste la déesse Benzaiten est supposée s'être retirée dans ce temple qui est le plus proche de la mer afin d'échapper à la chaleur estivale qui rendait le reste de l'île inconfortable....

L'oratoire de Okutusmiya, derrière lequel on distingue le "séjour" estival de Benzaïten, tout en bois, haut et sobre, mais... inaccessible.

Okutsumiya, le "pavillon" d'été de la déesse Benten

 Juste à côté de Okutsumiya, dans une autre allée parallèle, un autre temple le Wadatsuminomiya, avec un terrifiant dragon de bronze... !

Un festival se tient chaque année, le 9 septembre : on raconte que c'est dans ce temple que Ryujin le dragon prit sa résidence lorsque Enoshima devint une île.

Wadatsuminomiya et Ryujin le dragon d'Enoshima
Wadatsuminomiya et Ryujin le dragon d'Enoshima

Et maintenant... nos ventres crient famine !!! Allons nous restaurer !!!


Liens


Écrire commentaire

Commentaires : 0