Okutama (奥多摩町)


Balade le long de la Tamagawa  (多摩川)

Après la visite méditative au peti temple Kanzanji, nous empruntons le chemin de balade sur la rive droite de la Tamagawa. Sur l'autre berge les loupiotes sont allumées dans le café de la brasserie. Maison basse derrière l'or des érables ou des gingkos. La lumière est adoucit par les nuages gris laiteux de cette mi novembre (nous sommes le 12).

Nous avançons lentement, l'air est chargé d'odeurs d'eau, de mousse et de feuilles. Des forêts de cryptomeria lancent leurs troncs sombres et interminables vers les sommets des montagnes, des cascades dévalent des rochers, les branches des érables se tordent et tendent leur feuillage orange et pourpre au-dessus des eaux bleu-vertes de la Tamagawa.

Il faut doux. Il fait calme. Nous marchons dans un silence feutré, profitant de chacun de ces instants qui passent...

Éternelle impermanence. 

Set de tofu à Mitake

Imōtoya (いもうとや)
Imōtoya (いもうとや)

A Mitake nous traversons la rivière. Nous allons prendre notre repas, dans un restaurant où ma fille a déjà mangé par deux fois, en été : le  Imōtoya (いもうとや)

Un bâtiment bas, simple et sobre, blanc et bois. Grande baie vitrée face à la rivière, sur la rive gauche, à droite et boutique à gauche.

A peine entrées, une serveuse surgie de nulle part, est déjà là pour nous accueillir. La salle est toute en longueur. C'est en fait une longue terrasse couverte, vitrée et chauffée, qui surplombe la rivière !

Nous sommes presque les seules clientes, sans doute parce qu'il est déjà un peu tard...

A peine installée, une tasse de thé vert jade nous est apportée.

Nous commandons LE set de tofu. Un repas complet dont la base est le soja, soupe miso et tofu cuisiné sous toutes ses formes, avec des herbes "de la montagne" des légumes marinés (y compris la prune salée - umeboshi), et un bol de riz. Tout est succulent !

Pendant le repas, la pluie s'est mise à tomber. Doucement.

Une bruine fine.

De la rivière monte une légère brume qui efface un peu les formes et les couleurs. 

Journée d'automne...

Jour pluvieux

le monde automnal

d’une ville frontière

Matsuo Bashō  ( 1644-1695 )

 

Nous reprenons note chemin en restant désormais sur la rive gauche.

Les érables ici sont encore plus flamboyants !

La balade est délicieuse. Le soir tombe petit à petit rendant les feuilles encore plus éclatantes.

Nous sommes de retour à Sawai.

Sur le bord du chemin, les habitants mettent leurs fruits ou légumes dans des sachets et les disposent sur de minuscules étals, avec un prix (dérisoire) : on se sert, on met nos yens dans la boite prévue à cet effet. Personne . C'est du self-service et on ne triche pas. Je crois que cela ne viendrait même pas à l'idée des japonais....

Nous achetons ainsi quelques yuzu d'un beau jaune orangé et très parfumés.

 

C'est alors que sur notre chemin, nous croisons... un crabe ! Le symbole du saké Sawa-no-i !!! Ainsi ma fille a sans doute enfin une réponse à sa question sur ce logo !

Il est tout luisant de pluie, tout petit, brun et orange et s'empresse d'aller se cacher dans un trou !

crabe d'eau douce de la rivière Tama
crabe d'eau douce de la rivière Tama

Nous remontons vers la petite halte et prenons le premier train vers le terminus Okutama où nous allons finir notre journée par un bain relaxant chaud au onsen !

Sawai - plaque d'égoûts....
Sawai - plaque d'égoûts....

Écrire commentaire

Commentaires : 0