Enoshima - 江の島

Les grottes d'Iwaya

Milan noirs et restaurant

L'air se charge de cette senteur si particulière de l'océan, le bruit des vagues se brisant sur les rochers nous parvient nettement.

Dans les airs, perchés sur les pins, posés sur des fils électriques, volant en cercle au-dessus de la baie de Sagami, de magnifiques et impressionnants milans noirs veillent sur l'île d'Enoshima !

Les milans noirs (tobi) d'Enoshima

Après notre halte au troisième temple Okutsumiya et son voisin Wadatsunomiya, nous continuons à marcher jusqu'au bout de la rue et entrons dans un restaurant, tout en haut des falaises, au-dessus de la mer. Vue panoramique, poissons et fruits de mer assurés ! Il se nomme 魚見亭 (poisson, voir, "salon de thé")

Crédit photo Google map 2017
Crédit photo Google map 2017

 

La grande salle est presque vide, car nous sommes arrivées tard. Seul un groupe d'employés d'une entreprise, dans un "salon" privé, fait un bruit de tous les diables ! Leur repas est terminé et ils le saké et la bonne chère font leur petit effet... ! 

 

Nous commandons un repas, un "set", à base de tempura de grosses crevettes. C'est, bien sûr... succulent !

Ravigotées par ce repas bien apprécié par nos petits papilles, nous descendons vers les grottes d'Iwaya par un escalier de 220 marches sculptées dans la pierre ! 

Hautes herbes folles agrippées aux rochers, flux et reflux d'une eau d'un bleu lavande, virant par endroit au mauve ou au gris, franges d'écume de mercure sous le soleil... Et tout en bas, postés sur les rochers noirs qui font le gros dos, des pêcheurs à la ligne ! Et à perte de vue, regard perdu sur la ligne d'horizon, l'océan Pacifique !


Falaises et grottes sanctuaires d'Iwaya

Utagawa Hiroshige The Cave at Enoshima.
Utagawa Hiroshige The Cave at Enoshima.

 

Tout en bas, presqu'au ras des flots, s'ouvrent les deux grottes mythiques d'Iwaya, creusées par l'océan.

Nous ne pourrons visiter que la première, celle de gauche : le récent typhon du 8 octobre dernier (2009) ayant trop malmené la passerelle d'accès à la seconde.

Nous sommes seules. Le gros des touristes est ailleurs.

L'entrée nous coûte 500¥ (environ 3,50€) et ce sont deux vieux papys tout souriants qui nous donnent notre billet d'entrée ainsi, qu'à chacune de nous, une bougie allumée insérée dans un photophore très artisanal, confectionnés apparemment par eux.

Nous sommes ravies : les grottes sombres et leurs mystères pour nous seules !

Cette grotte s'enfonce sur 152 mètres de long. la bruit de la mer, comme une respiration profonde se répercute en écho sur la roche... Le souffle du dragon...

Des statues des déïtés shinto et bouddhistes peuplent de leur présence immobile et muette les galeries.

 

C'est dans la seconde grotte, selon la légende, que le dragon de l'île serait apparu à Tokimasa Hojo (ère Kamakura), et lui aurait laissé trois de ses écailles qui sont à l'origine du Kamon (sceau) du clan Hojo, et que l'on retrouve sur toute l'île (les 3 triangles).

 

À l’époque d’Edo (1603-1868), c’est un lieu saint où les pèlerins de Benten se rendaient nombreux.

Utagawa Hiroshige- Pèlerinage aux grottes sanctuaire de Benzaiten - Enoshima
Utagawa Hiroshige- Pèlerinage aux grottes sanctuaire de Benzaiten - Enoshima

Liens


Écrire commentaire

Commentaires : 0