Trois semaines au Japon en Novembre 2009


Kawase Hasui - Après l'averse d'automne (Temple Nanzen-ji, Kyoto)                         Collection Serge Astières - Site Estampes Shin-Hanga
Kawase Hasui - Après l'averse d'automne (Temple Nanzen-ji, Kyoto) Collection Serge Astières - Site Estampes Shin-Hanga

Le 2 novembre 2009, je m'envole, seule, (comme une grande) de Toulouse Blagnac pour l'aéroport de Narita, pour un séjour de trois semaines.

Je vais rejoindre ma fille, partie pour une année entière, dans le cadre d'un Visa Vacances Travail, et qui vit à Tōkyō.

Mont Fuji - vol ANA (sources Panoramio Google)
Mont Fuji - vol ANA (sources Panoramio Google)

Départ de Toulouse avec la Lufthansa.

Escale et changement d'avion et de compagnie à Frankfort...

La seconde partie du voyage se fera avec la ANA.

Le tout a été réservé en ligne, par mes soins, chez Go Voyages.

 

Rien à redire tout a fonctionné comme sur des roulettes. J'ai même eu droit à l'arrivée à Frankfort à un monsieur avec une pancarte indiquant "travellers to Narita" qui m'a indiqué, en anglais, la porte où je devais embarquer. J'avoue que sans ce sésame je me serais perdue ! 

Le fil rouge

Le fil rouge de ce voyage sera la vie "de tous les jours", celle de ma fille : ruelles, petites boutiques, shōtengaï (商店街), 100¥-shop, ou supermarchés, transports en commun, petits trains locaux ou Shinkansen, mais aussi flâneries dans Tōkyō Centre son incroyable énergie, son bruit et sa fébrilité, et surtout des escapades de quelques jour sous les feuilles rouges des érables (momiji) : Enoshima (île), Okutama (montagne et onsen) et Kyōto... (Arashiyama, Fushimi Inari...)

De gauche à droite : Okutama (lanterne), Shinjuku (depuis la "mairie de Tokyo"), Araiyakushi-Mae (entrée shōtengai), Kyōto (Sanctuaire de Fushimi Inari)

Ce sera aussi l'occasion de rencontrer les amis japonais qui sont les siens, les collègues du pub anglais où elle travaille à Meguro (Tōkyō)... et aussi des potes en visite, venus de France...

 

Pour moi c'est une totale découverte et une grande première sur l'archipel nippon !

________________________________________________________________________________________

Momiji

  • Momiji : ce terme momiji se rapporte à l'arbre (érable)
  • Momijigari : Ce terme désigne la contemplation du rougissement des feuilles d'érable en automne (équivalent de ohanami, pour la contemplation de la floraison des cerisiers au printemps)
  • Kōyō : Le mot kōyō désigne la feuille rouge.

La coutume de Momijigari remonte à l'ère Heian. D' abord réservée aux nobles et aux seigneurs, elle se répandra aux couches populaires aux alentours de l'époque Edo.  Actuellement, elle est très prisée par les Japonias mais également les touristes de plus en plus nombreux à se rendre au Japon en cette saison afin de contempler le spectaculaire rougissement des feuilles.

 

A l'inverse des fleurs de cerisiers qui commencent à fleurir dans le Sud, le rougeoiement des feuilles d'érables commence par le Nord (Hokkaido) et intervient à compter de la seconde quinzaine de novembre, se prolongeant généralement jusque début décembre.

Rougissement des feuilles - prévisions 2017 - Crédit image : japan-guide.com
Rougissement des feuilles - prévisions 2017 - Crédit image : japan-guide.com

Shōtengaï

Les shōtengaï sont des arcades commerciales japonaise (商店街) situées le plus souvent à proximité des gares. Ce sont de longs passages piétonniers,souvent couverts, où s’entremêlent des centaines d'enseignes de magasins, d'échoppes, d'épiceries, transmises de générations en générations, offrant des produits frais, des restaurants, des izakaya, coiffeurs, des pachinko, et même des temples... !

On les repère aisément grâce aux arches qui en marquent les deux extrémités.

Ces rues commerçantes sont apparues au XVIe siècle.

Les shōtengaï sont des emblèmes de la vie quotidienne au Japon et de son identité.

Le Sanjo-kai Shotengai, en plein centre de Kyoto, se distingue, conserve son caractère authentique. Située à 20 minutes de marche du château de Nijo, cette galerie date de la fin du XIXe siècle. Fidèles à l’état d’esprit des shōtengaï d’origine, tous les commerçants (environ 180) font partie de la même association et certains sont là depuis plus d’un siècle. 

(sources : Vivrelejapon.com)

Shōtengaï (credit photo : http://www.dannychoo.com)
Shōtengaï (credit photo : http://www.dannychoo.com)

Contact

 

Vous pouvez me contacter avec le formulaire ci-dessous. 

Merci

Voir aussi : Onsen & Futon

Veuillez entrer le code:

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

________________________________________________________________________________________