Ebisu (arrondissement de Shibuya) - 恵比寿

Lundi 9 novembre

Gâteau "à la broche"

Ce matin, au petit déjeuner, café soluble, gelée de fruits, pain de mie et... nouveauté : du "baumküchen" (バウムクーヘン) !

Un gâteau d'origine allemande totalement adopté par les Japonais. Celui-ci vient d'un combini Lawson devant lequel nous sommes passées hier, après notre après-midi "pompiers de Nakano".

Baumküchen
Baumküchen

Après douches et bains, "embouteillages" dans la salle d'eau, lavage de cheveux et habits propres, tentatives de petits courriels afin de réserver une auberge à Kyōto où nous allons séjourner quelques jours, tout cela en essayant de profiter d'une connexion fugace, insaisissable même, ce qui nous fait enrager plus d'une fois... nous voici enfin prêtes à affronter Tōkyō Centre, et plus précisément Ebisu, quartier chic et huppé, haut de gamme, galeries d'art, hôtels luxueux, restaurants et grands chefs... !

Mais aussi LE quartier de la bière éponyme. 

Recharger la Pasmo

Direction notre petite gare d'Araiyakushimae donc, et ma fille me montre comment je dois recharger ma carte Pasmo (en espèce bien sûr !) à l'automate. Je fais ce qu'elle me dit en tentant de retenir l'ordre des choses à effectuer, car je devrais faire cela toute seule un de ces quatre.

Je ne sais pourquoi mais les distributeurs et autres automates m'ont toujours fait paniquer... Donc j'essaie d'être très attentive à la leçon !

 

Selon les gares, l'automate est quelque peu différent bien entendu... Ce qui va me compliquer l'affaire... Je sens que je vais "m'amuser" avec toutes ces machines à sous ^_~

Mais je ne dois pas être la seule à être dans l'embarras devant la complexité des bornes de rechargement, car les tutoriels en vidéo foisonnent sur la toile.


Ebisu : Luxe, Château et Baccarat

Nous voici donc parties, avec mon petit Netbook en espérant trouver un spot WiFi gratuit lors de notre pérégrination, vers la gare de Takadanobaba où nous allons prendre la Yamanote direction Shibuya et Ebisu. Nous devons absolument réserver un hébergement! Cela devient non seulement impératif, mais urgent !

 

Ebisu étant la station juste avant celle de Meguro, nous avons décidé de nous y rendre ensemble, par après, puisque ma fille prendra son travail vers 15 heures. Ce sera pour moi l'occasion de voir la gare, de me repérer, de situer le Pub anglais où elle travaille à mi-temps, et de faire connaissance avec le staff et le patron.

 

Grands espaces dès la sortie de la gare à Ebisu. Le contraste est étonnant.

Pas de petites ruelles et d'enchevêtrement de fils électriques mais un grand sapin devant le magasin Mitsukoshi, préfigurant déjà la Noël ...!

Le sapin d'Ebisu !
Le sapin d'Ebisu !

Tapis rouge pour les stars du jour !

Nous suivons donc le tapis rouge, passons sous la grande arche, et arrivons ainsi au pied d'une immense vitrine à l'intérieur de laquelle est suspendu un lustre gigantesque de cristal de La Maison Baccarat.

Juste devant nos yeux !

Mais caché, je dirais même gâché, par cette protection de barres métalliques et de verre dont les reflets empêchent d'avoir la vision cristalline et grandiose du lustre.

Ce lustre de cristal est là depuis l'hiver 1999. 

"Le prestigieux chandelier Baccarat illumine la place d’Ebisu Garden et symbolise tout le charme des nuits de Noel à Tokyo."....

Sources : communiqué de presse de la Maison Baccarat

Quelques personnes sont assises sur les bancs disposés en demi-cercle au pied de la vitrine et contemplent en silence cette oeuvre "lumineuse".

Nous faisons de même. Et nous nous apercevons bien vite qu'ici, sur ces bancs, nous avons une connexion à Internet. Nous en profitons pour faire quelques courriels aux amis et famille et tenter plusieurs messages à destination d'hôtels et auberges sympathiques, à Kyōto, et à portée de notre bourse.

Puis, nous continuons notre visite en direction du "Château" que nous avons deviné derrière le "lustre" Baccarat.

A l’ombre des tours d’habitation et de l’hôtel Westin, il s'agit bien d'un château, un incongru et véritable château.

En pierres.  

C'est le Château Restaurant Taillevent Robuchon construit en 1994. Ce manoir est dédié à la gastronomie haut de gamme du chef étoilé (***).

 

Un château "à la française", voulu ainsi par J. Robuchon lui-même, inspiré par le XVIIe siècle et Louis XIV en particulier, (re)construit en pierre calcaire, matériau principal pour les planchers et les murs extérieurs, importé pierre à pierre depuis Poitiers, la ville natale de Joël Robuchon et transporté à Tōkyō !

Le luxe et la gastronomie française se vendent bien au Japon.

L'architecte japonais Yasumichi Morita a été chargé d'une rénovation complète en 2004 et a abouti à un style plus contemporain.

(Sources : WBP Stars)

Tout ceci nous laisse un sentiment mitigé.

Nous nous assiérons, encore, sur un des petits bancs du "jardin" devant le château... pour profiter de cet endroit un peu hors du temps, totalement hors du commun, et... de la connexion gratuite. 

 

L'heure tourne, il est temps pour nous de regagner la gare.


Bière Yebisu

Mais avant de partir un dernier clin d’œil à la grosse canette qui trône devant le petit musée de la bière.

Aujourd'hui, ce n'est pas une canette de Yebisu mais de Sapporo qui monte la garde devant le tambour de la porte tournante.

En fait le musée de la bière à Ebisu est géré par la brasserie Sapporo qui lui est entièrement dédié.

  

Une fabrique de bière existait déjà au XIXe sur le site : son nom ? Ebisu ou Yebisu, du nom de la divinité (un kami) japonaise des pêcheurs, des marchands, de la santé des petits enfants et de la prospérité. En 1890, la brasserie fit couler une statue de bronze, encore visible, à l'effigie du petit dieu.

Credit Photo du kami Yebisu - Flickr Wally Gobetz

 En 1910, on construisit une gare, afin de permettre le transport des fûts de la bière devenue célèbre et appréciée, la "Yebisu Beer".

Yebisu Garden Place, ouvert en 1994, se situe sur l’ancienne distillerie.

(sources : Les voyages de Meg / around the World)

Mais nous n'aurons même pas le temps de déguster une petite mousse... Dommage !

Nous nous éloignons rapidement en empruntant la Yebisu Sky Walk ce long "couloir suspendu" et ses tapis roulants.

Direction Meguro !

Crédit photo Pinball News (http://www.pinballnews.com/sites/playground20/index.html)
Crédit photo Pinball News (http://www.pinballnews.com/sites/playground20/index.html)

Écrire commentaire

Commentaires : 0